Part. 10

18.09.2016 

- QUITTER LA FINLANDE -

Innocentes et bonnes joueuses, nous suivrons les traces des derniers rayons de soleil du soir, tu nous invites à suivre la route qui se présente devant nous avant la tombée de la nuit. Si l’excitation de rejoindre la Norvège avait toujours été présente depuis le début de notre voyage,  et nous poussée à courir vers le nord avant l’arrivée du froid de l’hiver, quitter la Finlande n’est pourtant pas une chose facile.

 

Après trois semaines en Finlande, je pouvais déjà apprécier cette culture et cette vision du monde comme une nouvelle bulle dans laquelle me réfugier afin de voir le monde sous d’autres nuances, toujours plus beau.

 

D’une nature sauvage à une société disciplinée, la beauté des paysages comme l’honnêteté des gens m’avait profondément touché. En Finlande en effet, chaque parole et chaque comportement, ne sont pas des choses qui se prennent à la légère.  La confiance est une des principales règles du bon savoir-vivre de chaque finlandais et toute relation créée dans un rôle à tenir en toute loyauté.  Le respect des mots des règles de conduite et des comportements à suivre il est plus stricte que n’importe où ailleurs, au plaisir de se rendre compte avec le temps que la Finlande est de loin le plus sûre des pays où vivre en ayant la certitude de pouvoir avancer les yeux fermés.

La douceur et le calme qu’entretiennent les Finlandais dans leur relation et leur façon d’être,  de génération en génération,  transmets la douce illusion rêveuse d’une société plus en paix au milieu de ces terres majoritairement occupés par la nature.

 

Si venir en Finlande pour nourrir son extravagance n’est pas une évidence, cela l’est en revanche pour prendre un bol d’air  pur apprécier le silence de la nature et découvrir la chaleur des locaux autour d’un verre ou d’une bouteille.

 

A travers la simplicité des rencontres finlandaises que nous avons pu faire,  j’ai eu la chance de découvrir une partie du monde plus dans la réserve et la timidité des échanges, des gestes et des rapports entre être humain,  pourtant si profondément honnête, au service  et à l’attention des autres.

Si appréhender un Finlandais n’est pas si facile, une fois la barrière culturelle passée, il est certain que la confiance a pris sa place et que cette relation peut durer. A travers la sincérité de mon ami et camarade de route finlandaise, j’ai vu au fil des jours que l’amitié qui perdure, prenait tout son sens ici. Que ce soit à travers son regard de locale du sud, qui n’avait encore jamais foulé la Laponie du Nord, ou à travers mes yeux de française, nous avions toutes les deux la surprise de découvrir le miracle d’une Laponie naturelle et incroyablement ressourçante au milieu de locaux dont la vie prend source au-dehors plus que dans la civilisation même.

1/2

PORTEUR DE SONGE | AURELIE STAPF

  • Instagram - aurélie stapf
  • Facebook - aurélie stapf
  • Behance - aurélie stapf
  • LinkedIn - aurélie stapf

Racontons ensemble votre histoire,

votre marque, votre entreprise !

Discutons !

contact@porteurdesonge.com

Échangeons !

Rencontre sur Paris ou

dans la France entière.

+33 (7) 52 45 32 19

Découvrez-en plus !

© Tous droits réservés - Aurelie Stapf  . 2015-2018