C’est cette expérience en tant qu’auto-stoppeuses et vagabondes, qui nous a offert la liberté de vivre en Europe du Nord, un voyage particulièrement inattendu. Le simple faite de pouvoir suivre les recommandations de nos conducteurs de fortune entre les différentes grandes destinations que nous essayions d’atteindre,  nous a offert la chance d’écouter au plus près les locaux des différentes régions de la Laponie et de s’aventurer où ne nous le soupçonnions pas.

La magie de pouvoir changer nos plans du jour au lendemain et de planter la tente quelque part d’autre de ce qui était approximativement prévu le matin même,  nous offrait le bonheur d’être surprise par la vie, d’une façon dont nous ne l’avions pas expérimenté dans d’autres voyages.

Part. 5

12.09.2016 

- L’AUTOSTOP EN FINLANDE -

Le jour où nous devions prendre la route pour le nord-ouest du pays arriva alors.

Déjà lancées, à coup de grand « En voiture Simone », vaguant en direction de MUONIO, nous attendions notre prochaine voiture, en direction de KILPISALVI comme nous l’avions initialement prévu, avant que le voyage tourne subitement encore une fois sous un nouvel angle, bouleversant notre itinéraire en direction de la  Norvège.

 

Faisons la rencontre d’une jeune journaliste du coin, passionnée de marche, la discussion tourne alors vite autour des parcs nationaux du pays où faire de magnifiques randonnées. Le parc Pallas, que nous avions découvert le jour d’avant et que nous contournions sur la grande route que nous empruntions à cet instant,  attire particulièrement notre attention.  Il était si difficile de quitter cet endroit incroyable en pleine saison d’automne, où les couleurs rayonnaient à travers des nuances surprenantes, que la route, face à notre frustration grandissante,  fit le choix pour nous, de nous garder un peu plus longtemps près d’elle.

C’est alors que tout à coup, la journaliste se met à nous parler du célèbre chemin de Pallas – Tunturi, où "tout le monde, en cette saison foule les sentiers de randonnée". Surprise que nous n’ayons jamais entendu parler de ce chemin, dit « le plus beau de Laponie », elle insiste sur sa description prometteuse.

 

En un furtif échange de regards, nous décidons tout à coup de changer totalement d’itinéraire, est d’aller voir au moins le point de départ de ce circuit si populaire. Après avoir quitté notre dernière rencontre à Muonio, la nouvelle destination devient alors la bourgade de Pallas-Tunturi, le point de départ de 55 km de circuits vallonnés au beau milieu d’une Laponie aux couleurs automnales.

 

Mais le chemin devait peut-être s’arrêter là  car, stoppées au beau milieu des grandes voies,  face à l’un des plus grandioses paysages de carte postale de la Finlande, nous n’avons plus aucun moyen d’aller plus loin compte tenu du faible trafic. Forcées de passer la nuit dans la forêt attenante, où la lumière du coucher de soleil réchauffe l’atmosphère et nous permet de retrouver la sérénité les forêts enchantées, j’en viens à me réveiller en pleine nuit par le plus grand des hasards, et découvrir au-dessus de ma tête un ciel étoilé bleu clair illuminé d’un vert diffus.

 

Je prends alors cette occasion comme un signe pour ne pas oublier que nous sommes malgré les galères du quotidien, au pays des aurores boréales et me promets de rester éveillée les nuits suivantes pour en découvrir peut-être plus dans le ciel chaque lendemain.

 

Le matin suivant,  la chance nous sourit.  Nous enchainons les voitures, où la veille aucune voiture n’avait voulu nous mener, pour arriver finalement au début du Trek où un petit festival est organisé pour faire découvrir ce fameux parc national. . (...) -SUITE PART.6-

1/2

PORTEUR DE SONGE | AURELIE STAPF

  • Instagram - aurélie stapf
  • Facebook - aurélie stapf
  • Behance - aurélie stapf
  • LinkedIn - aurélie stapf

Racontons ensemble votre histoire,

votre marque, votre entreprise !

Discutons !

contact@porteurdesonge.com

Échangeons !

Rencontre sur Paris ou

dans la France entière.

+33 (7) 52 45 32 19

Découvrez-en plus !

© Tous droits réservés - Aurelie Stapf  . 2015-2018